SpinArc : une nouvelle variante à haut potentiel du procédé MIG-MAG

1. Contexte et principe du SpinArc


Comme son nom l’indique, le procédé MIG-MAG SpinArc se distingue du MIG-MAG conventionnel par la mise en rotation de l’arc électrique, qui est obtenue en faisant tourner le fil-électrode (et le tube-contact) autour de l’axe de symétrie de la torche (cf. Figure 1).

Figure 1 : Rotation du fil-électrode et du tube contact
Figure 1 : Partie du mécanisme de mise en rotation du fil

Grâce à cette mise en rotation, l’arc électrique est capable de refondre les bords d’un chanfrein étroit vertical ou quasi vertical. D’autres équipements très spécifiques de soudage en chanfrein étroit existent, mais ils mettent en œuvre une oscillation et non la rotation du fil. La réduction du volume du chanfrein et donc de produit d’apport, de gaz et de temps de soudage est très importante, comme l’illustre la Figure 2.

Figure 2 : Comparaison de préparations de bords de chanfrein pour réaliser du soudage MAG de tôles épaisses, bout à bout . Préparation classique.
Figure 2 : Préparation en chanfrein étroit


La vitesse de rotation du fil est un paramètre très important, notamment pour le soudage en chanfrein étroit. En effet, pour une valeur de décalage du fil donnée, augmenter la vitesse de rotation aura pour effet d’augmenter sa déformation élastique sous l’effet de la force centrifuge (cf. Figure 3).









Figure 3 : Photographies montrant la déformation élastique d’un fil-électrode à l’extrémité d’une torche MAG SpinArc en fonction de la vitesse de rotation du tube-contact, avec (à gauche) 500 RPM et (à droite) 3 900 RPM.


Le système est composé des éléments suivants :

  • une torche,

  • un boitier de commande contrôlant notamment la vitesse de rotation du fil.


Ces équipements sont adaptables sur tous les générateurs ou onduleurs MIG-MAG. Les diamètres de fil utilisables avec le procédé MAG SpinArc sont 0,9 - 1,0 - 1,2 et 1,6 mm. On peut utiliser des courants continus et pulsés, ainsi que des fils massifs ou fourrés (de poudre métallique ou de flux).


2. Domaines d’applications et avantages


Le procédé MAG SpinArc peut être utilisé pour :

  • le soudage en angle sans préparation, en pénétration partielle,

  • le soudage en angle en chanfrein à angle d’ouverture réduit, en pénétration totale, avec latte support,

  • le soudage bout à bout en chanfrein à angle droit (0°, avec jeu) ou à angle d’ouverture réduit,

  • réaliser des soudures bouchon,

  • réaliser des revêtements.

Il y a encore peu de retours d’expérience avec le procédé SpinArc, mais on peut aisément imaginer les avantages que peut offrir la technologie :

  • des gains de productivité en soudage bout-à-bout,

  • des cordons qui présentent un très bon rayon de raccordement en soudage d’angle, donc une amélioration de la tenue en fatigue de structures mécano-soudées sans avoir recours à une opération supplémentaire de parachèvement,

  • moins de dilution en rechargement, donc des revêtements plus performants et plus fins, avec là aussi des économies par la réduction du volume de produit d’apport à déposer.


3. Exemple d’applications – Success Stories


Comme le procédé MIG-MAG est extrêmement répandu dans l’industrie, le SpinArc présente de ce fait un intérêt pour de très nombreux secteurs industriels utilisant le procédé MIG-MAG en soudage ou pour faire des revêtements. Les Figures 4 et 5 montrent quelques exemples d’applications.


Figure 4 : Utilisation du procédé MIG-MAG SpinArc en version automatisée pour l’assemblage de colonnes en acier.








Figure 5 : Utilisation du procédé MIG-MAG SpinArc en version automatisée pour (à gauche) le soudage ou le revêtement de panneaux de chaudière et (à droite) le soudage de panneaux.


4. Conclusion


Le SpinArc a clairement beaucoup à apporter à la fois en soudage et en rechargement.

Il est en cours d’évaluation par l’Institut de Soudure.

Nos équipes sont à votre disposition pour l’évaluer dès à présent pour vos applications spécifiques.

Contactez-nous !

À PROPOS

Le Groupe Institut de Soudure accompagne les industriels - grands groupes, PME et TPE - dans leur stratégie de développement et de besoins d'innovation, grâce à son expertise  et ses compétences pluridisciplinaires, avec des moyens et des pilotes industriels.

En tant que Centre technique industriel français de l'assemblage et des contrôles associés, l'Institut de Soudure décline sa capacité d’innovation autour d’enjeux industriels et de thématiques clairement identifiés :

- sécurité des hommes et des installations industrielles, 

- conformité aux réglementations,

- mise au point de procédés plus propres et plus sûrs,
- développement de techniques de contrôles rapides,
- instrumentation pour le suivi en service des appareils et des structures...

 

 

Mentions légales et politique de confidentialitéFAQ Membres du blog - Contact - Institut de Soudure
 

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle